Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 12:46

J-ai-perdu-la-tete1.png

 

Ok c'est une manie les ETE inversées ? là c'est sur le TNX (taux US à 10 ans, le thermométre habituel).

 

Une grande ETE inversée et là sur la partie de la courbe en rouge.... encore une ébauche d'ETEi....

 

Donc la tendance est CLAIREMENT orientée à la hausse sur les taux US, bien que la FED persiste à ne rien toucher de sa politique monétaire à taux zéro, ni n'abandonne l'idée des Quantitative Easing.

Le risque majeur aprés ses injections de drogue dure c'est que le malade soit devenu dépendant.

On va y revenir trés trés longuement, car le marché des actions c'est bien gentil, mais celui des obligations (qu'elles soient Souveraines ou d'Entreprise -Invest ou Corporate doit on dire pour être pris au sérieux) c'est 5 fois plus gros... et sans doute que ce rapport c'est encore accru envers le marché global des dettes de tout poil.

 

Donc je vais vous faire un petit rappel, il y a 12/18 mois, différents produit aux noms rassurants ont vu le Jour. La racine la plus utilisée pour donc créer ces nouveaux spoutnik était "Euro" (pour rappeler le fond euro des contrats d'assurance vie  - puisqu'il s'agissait bien d'aller farfouiller dans ce trésor de 1600 milliards laborieusement épargné - cher à nos concitoyens ?) et "souverain"... parce que l'histoire de France en est farcie et qu'à l'épouqe celà faisait sérieux.

 

Tapez donc Euro Souverain dans une moteur de recherche célébre et vous verrez la palanquée de ces produits. 

 

Un rendement attractif était proposé (et sera d'ailleurs peut être tenu) parfois plus de 5 % de rendement, sur un mix d'émetteur "souverains".... souvent en tête de liste un ou deux pays sérieux.. Allemagne en tête de gondole, voir France ou Espagne (pas encore sous les feux de la rampe). Le complément de l'affaire était bourré à ras bord du reste.. et quel reste, Gréce, Italie, Portugal, Irlande parfois....

 

Je soupçonne largement les gérants des actifs généraux (le fameux "fonds sécurité") d'avoir profité (ou plutot que profité, organisé....) un habile transfert du portefeuille de la compagnie (donc l'actif général) vers ces nouveaux fonds, commercialisé avec un label marketing sympa (pensez bien que Euro Souverain, ça fait sérieux comme un moteur de Rolls Royce... ça peut pas merder un truc baptisé pareil)... sauf que donc, ce produit est une Unité de COmpte dans vos contrats d'Assurance vie.... et qu'est ce que celà veut il bien dire qu'une Unité de Compte ?

 

Bé pour faire court, en gros c'est comme une Sicav action ou obligataire.. le risque de variation de la valeur liquidative pése sur l'épargnant et non sur la Compagnie (différence avec ce fameux actif général).

 

Celà dit une obligation ça varie en fonction des taux d'émissions nouvelles (je vous refais pas d'exemple comme celui avec la FED y'a quelques semaines ? si oui postez un commentaire, pas de question idiote ici ni de moquerie) mais au final tout est bien qui fini bien hein ? hein oui hein que ça fini bien ? comment ça "ça dépend" ?

 

Et oui ça dépend.... ça dépend de la solvabilité finale de l'émetteur, tant qu'il peut renouveller sa dette (casi perpétuelle dans certains pays) pas de probléme, un autre créancier viendra prendre la reléve et on aura encaissé un bonus de rémunération sur un actif un peu plus risqué... mais bon le gain en poche on pourra aller se bronzer le nombril aux Bahamas en buvant des Piñacolada bien frappées. Mais bon comment renoncer à 1 % de rendement de plus promis au final (aspect risque dilué) ?

 

Avez vous entendu l'anglissisme sympa qui commence a être fredonné de ci de là ? "hair cut".... allons bon ? on nous parle de coupe de cheveux dans la presse financiére ? y'a des sous à faire dans le business de la capéliculture ?

 

Que neni... au contraire. Il s'agit d'une formule edulcorante d'une réduction de la dette, en pole position la Gréce.

 

bref ces nouveaux fonds en unités de compte (vous avez désormais saisi la nuance) ont ils servi de poubelle (repeinte aux couleurs d'un rendement un peu boosté) aux actifs les moins ragoutants qui trainaient dans le portif au nom des compagnies d'assurance vie ? possible, pas sûr, mais possible.... imaginons que pour tirer quelques fractions de rendement en plus nos gérants soient partis frayer avec quelques pays en euro (pour pas ajouter un risque de change tout de même) un peu plus rémunérateurs ? ça vous parait du domaine du faisable ça ? à l'heure où la publication des rendements est attendue comme l'argument massue pour conquérir de nouveaux clients.. à grands coups de promotions pour montrer un joli taux mais en contrepartie une petite quotité vers donc des unités de compte ? hum ?

Y'a pas que du mauvais conseil à jouer des unités de compte (voir celui qui a pris un peu d'action dans son contrat lors des grosses baisses).... mais bon... la notion de transfert de risque est assez peu évoquée, ou pas de maniére trés explicite... en plus avec des bons produits labelisés "euro" et "souverain" on est peinard.

 

Quoiqu'il en soit désormais le risque pése sur les épargnants, donc les compagnies sont tranquilles sur ce point.

 

A noter qu'un autre effet induit de placer des capitaux en unités de compte pour les assureurs vie, est que le code des assurances leur impose de mettre "en face" de cette épargne moins de capitaux propres, forcément le risque ne pése plus sur la compagnie en cas de pépin sur l'actif en question. Un rapport de 4 pour un... autrement dit l'actif général/fond Euro/sécurité est bien plus glouton en capital immobilisé..... par ces temps de nécessité sur ce plan encore un petit avantage en bonus. Et quand je dis petit.... j'me comprends.....

 

On est pas bien là Tintin ?

 

Revenons à notre "coupe de cheveux".... en gros on coupe ce qui dépasse..... OUI.... on fait des économies.. mais des économies de remboursement. D'ailleurs je ne suis pas contre, pourquoi faire porter le poids de l'endettement sur les contribuables du pays capéliculté ou aux autres solidaires de brushing ? de toutes façon perte il y aura.

Les prêteurs, pour gagner quelque fraction de rendement en plus se sont aventurés à prendre un "petit" risque en plus... bé petit risque deviendra petite perte... avec en chef d'orchestre les agences de notation qui ont une fois de plus permis ce sale jeu via un rating pour le moins farfelu, puisqu'aujourd'hui elles décrantent à tour de bras les PIG(S)... autre effet, celà permet aux pays "non concernés" émetteurs dans la même monnaie de se garantir plus de clients faciles, puisque les débouchés de bonne qualité viennent à manquer un peu (portugal, gréce et irlande ça pése pas non plus un poids terrifiant sur le total de la dette émise et renouvellé en euros).

 

la suite un peu plus tard ce soir ou cette nuit..... là c'est apéro time boudidiou ! et fait beau et chaud chez moi sur le balcon !

 

J'ai mis dans le menu "Fukushima story" by hemvé et un petit ajout perso.... je vous laisse la surprise.... on arrête pas le progrés hein ?

 

Bon à la demande générale de Cmasia.... (humhum) une fois donc la question Grecque et des PIG (manquera t'il un I et un S ? italy and Spain ??) réglée plus haut.... attaquons nous à ce qui nous attend ? bien joli le passé, mais on prend pas de risque à en causer, c'est écrit dans le journal, suffit de remettre le puzzle en ordre.

 

Donc la p'tite réunion de Dredi passé avec des types qui gérent indifférement des portif avec une part importante ou pas d'action (et donc des obligations)... ils parient assez fort sur les actions en surpondérant.

Bon la surpondération c'est pas le pied à bloc sur l'accélérateur.. dans un portefeuille type 30/70 on est un poil au dessus de 30 % d'actions... genre 33 ou 34 %.

 

Le but est double, et d'une on joue un potentiel de plus value des actions (puisque y sommes) et on dégage un peu des oblig qui elles perdent un peu de leur plus value.... les taux remontent. Logique implacable, signalée ici d'ailleurs via un entrefilet sur la politique Black Rock qui a fait exactement la même chose.

 

Là où ça devient croustillant, c'est qu'en face nous avons la FED.. qui elle a mis en place son QE2.... quantitative Easing... 500 ou 600 milliards.. D'aprés mes g"rants, celà a permis de laisser cet argnet dans l'économie... là je suis moins d'accord. Celà permet surtout aux Etats Unis à un moment où ils ont un redoutable besoin de fric, de le créer de toute piéce. On ne reviendra pas sur l'aspect pervers du systéme. Et donc ce montage en circuit fermé (FED/Trésor US) permet aussi de maintenir des taux trés trés bas..... Voir le graphe du haut, avec la fin du QE qui arrive et donc les taux qui commencent à remonter et menacent même via une puissante ETE inversée.

 

Le landerneau obligataire va t'il connaitre des vagues ? oui c'est certain. D'autant plus que pas mal d'émetteurs privés ont également besoin de renouveller... concurrence entre le corporate et l'invest voilà un des points à surveiller.

 

Compte tenu de la raréfaction des émetteurs Souverains "solides" et du risque tout de même présent sur l'INVEST High Yield (haut rendement souverain) les gérants s'interrogent sur des émissions devenues concurrentes en terme de risque et aussi de rendement...

 

Ajoutez à celà un fait nouveau dans le placement de dette Corporate, en France tout du moins, .... les banques commencent à forer de nouveaux puits pour s'abreuver en refinancement. Et où forent elles d'aprés vous ? dans le plus gros réservoir de fric épargné en France.... la masse de l'assurance vie.

 

2 grandes banques françaises ont placé auprés de leurs clients - via leur filiale d'assurance vie - directement un actif cantonné obligataire, tiré d'une émission résidente.

 

Le LCL, pour ne pas le citer, a proposé et bouclé trés trés rapidement le placement d'une obligation à 4,3% de rendement logeable dans les contrats d'assurance vie. La seconde est en plein placement.. des petites lignes.... même pas 200 millions d'euros...  Détail de l'histoire et qui justifie la longue premiére partie, le placement se fait via des unités de compte.... et oui transfert du risque pour le porteur et minoration des besoins en capitaux propres.

 

On est pas bien là Tintin ?

 

Pensez bien qu'en comparaison du rendement du fond €uro/Sécurité qui plafonne à 3,3/3,5 (à moins d'être sur des contrats "haut de gamme".. je vous en dirais un mot de ces contrats d'ailleurs à rendement boosté) la proposition de 1 % de plus, ça fait saliver l'épargnant avide de rendement élevé et de chaise longue. Surtout qu'on retrouve le chiffre magique de 4%.. perdu de vue depuis 2/3 ans.

 

Dites donc les gars... un actif en Unité de Compte avec un rendement un peu boosté ça vous rappelle pas un truc ?

 

Pour ce qui concerne donc la tendance sur l'Invest cruel dilemne pour les US, soit on déguise un nouveau QE (en changeant l'appelation... ou en le faisant via un biais détourné) ou alors on accepte que l'ETE inversée se valide... d'une hauteur de 1,6%.... et oui ça nous fait un TNX à 5,5 %.... et encore c'est pas scandaleux.... mais ça change la donne sur ce plan, les taux ayants longtemps été dans une pente baissiére (inflation faible).

 

 

  WorldSpreads

Partenaire CFD

Google-Translate-English to French Google-Traduction-Français-en-espagnol  Google-Traduction-Français-en-allemand  Google-Traduction-Français-en-italien  Google-Traduction-Français-en-allemand BETA Google-Translate-Chinese (Simplifié) BETA Google-Traduction-Français-en-japonais  Google-Traduction-Français-en-coréen BETA
Traduit par
+ Obtenir ce Widget

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cmasia 03/04/2011 15:37



Après le teasing de la semaine, si c'est pas tenir son public en haleine ça, je ne m'y connais plus.


 


La suite! La suite! ;)



Criseloose 02/04/2011 14:42



Ca devient chaud l'Early Bird !


Cachez-moi ces images que je ne saurais voir...


Si après on pète pas le score de zébuclic...



Kolclink 02/04/2011 18:44



bah faut c'qui faut non ?